Tacones Louboutin 2015

Comme dans le monde entier, la joaillerie et les montres ont le plus souffert. Les produits de beauté s’en sont honorablement sortis, malgré une « petite baisse » des parfums. La mode et les accessoires, et notamment les produits phares des marques les plus fortes, comme les sacs à main siglés, ont bien résisté..

Pourtant, ce qui devait arriver arriva comme on dit, maintenant, je cours après un homme dont je n’ai pas vu le visage. Je ne pensais pas que cela pourrait arriver dans mon quartier, il faut croire que si, cela arrive n’importe où. Je ne vis pas dans un quartier super chic, ce n’est pas mon truc, j’aime la vie, le bruit, la musique, mais surtout, je suis tombée amoureuse de la vue que donne mon petit appartement, puis je m’y suis senti chez moi dès lors que j’ai poussé la porte.

Plus encore: la Connasse peut même être une winneuse. Elle a en elle de la chutzpah, un mot yiddish adopté par l’argot new yorkais qui désigne un culot chimiquement pur. Un mot précieux: sans chutzpah, inutile d’espérer survivre dans un lieu ou les places sont chères comme Manhattan.

Giardelli était grand, 1,88m, et il fut le quater back de l’équipe de football de son lycée. Il avait eu une bourse universitaire pour continuer à jouer au football mais il avait tenu à s’engager dans l’armée et à être envoyé au front, en première ligne. L’explosion d’une mine alors qu’il effectuait une mission avec son unité dans les alentours de Kandahar, au sud du pays, avait scellé son destin à jamais.

Apparemment, Madame Roy aurait eu du mal de son côté, enchaînant les fausses couches. Enfin, ça c’était avant l’arrivée de Zara évidemment. Choyée comme jamais petite, Zara n’a jamais manqué de rien. En quoi elle fait moins figure d’écervelée soumise aux diktats d’une industrie toute puissante que de meneuse féministe d’avant garde. L’équivalence posée entre frivolité et liberté est la transposition féminine du dandy baudelairien[1]: l’originalité et l’audace de ses mises manifestent une autonomie du goût, un affront fait aux conventions et aux bonnes murs. Tout se joue clairement à l’épisode 9 de la saison 6 (A Woman’s Right to Shoes)où Carrie se rend à une fête chez une amie mariée et mère de famille.

Je viens à Paris dans l’objectif de dépenser, raconte t elle sans langue de bois. Sur trois jours, c’est en moyenne entre 25 000 et 30 000 euros. J’aime l’idée de posséder, de consommer la mode. Lingerie sur mesure signée Poupie Cadolle et chaussures de luxe Louboutin, les filles ne se refusent rien ! Mais qui sont ces femmes cachées sous les strass et les paillettes ? Mireille Dumas essaie d’en savoir plus en suivant notamment Zula Zazou, 33 ans, aînée de la troupe et membre du comité d’entreprise. Dans son sillage, on découvre un peu l’envers du décor, on surprend en coulisses les coups de gueule, les crises de rire et de larmesMireille Dumas nous fait aussi découvrir deux nouvelles recrues au parcours atypique. Jad’Or, 22 ans, double championne de France de gymnastique rythmique, jongle entre entraînement sportif et répétitions du spectacle.

Laisser un commentaire