Prix Vrai Louboutin

Moi quand j’ai voulu dessiner des super héros, on m’a dit ‘super, il faudrait que ce soit des super héroïnes, et qu’elles utilisent leur pouvoir pour faire les soldes’. Le messagede ces éditeurs là, c’est ‘tu es une femme donc tu t’intéresses aux fringues et aux chats mignons’. La BD faite par des femmes, génial.

Le concept de la photo a même séduit. Le Vlaams Belang, parti d’extrême droite flamand en Belgique qui a plagié l’image pour une campagne anti islam. Il semble que la campagne mette en scène la sénatrice du Vlaams Belang et ancienne Miss Belgique, Anke Van dermeersch.

Seize heures. Nous étions sur le point d’accueillir nos premiers Amateurs d’Art quand patatras! De sombres nuages laissent perler un crachin, puis de grosses gouttes de pluie d’été, c’est la catastrophe, nous avons donc été contraintes et forcées de tout démonter très rapidement et de bâcher certaines pièces. Perplexes coincées dans l’atelier nous assistons impuissantes à ce déluge qui durera jusqu’au début de soirée.

De toute façon, vous seriez grotesque en robe longue quand Isabel Marant est en pantalon. Les actrices, habillées par les maisons comme on dit, peuvent porter des robes très longues, ou très courtes, ou les deux à la fois, comme Ingrid, top modèle, assise non loin de moi. Si vous avez un mannequin à votre table, dans ce dîner à 1 000 euros le couvert, c’est que vous n’avez pas d’actrice..

Récompensé du prix Goncourt à34ans en 1994 pour Un aller simple, du prix du théâtre de l’Académie française pour l’ensemble de son uvre dramatique en1997, Didier van Cauwelaert est aussi scénariste. Avec une moyenne d’un roman tous les deuxans (Valérie Trierweiler a écrit : Avec lui, les feuilles format A4 ne restent guère longtemps blanches), il raconte des histoires abracadabrantes où le merveilleux offre une seconde chance alors que la situation semble foutue. Dans Jules, un labrador (c’est Jules) joue l’entremetteur entre une ravissante speakerine aveugle deRTL et un surdiplômé d’origine syrienne, vendeur de macarons à Orly en attendant mieux.

Curieux de tout, il aime les rencontres, passe la nuit à discuter avec les noctambules. Il a des valeurs classiques très XIXe, il traverse l’époque en imposant son style décalé. Son réseau est exceptionnel. Ca y est J’ai craqué ! A mon tour d’être touchée par la fièvre des baskets compensées. Une façon plus glamour de porter des baskets pour se donner un style décontracté tout en gardant sa féminité. Idéal pour celles qui ne peuvent pas sortir sans talons ! C’est la célèbre marque Isabelle Marant qui est à l’origine de ce phénomène lorsqu’elle lance sa gamme de sneakers .

Laisser un commentaire