Louboutin Homme 2013

Pour incarner l’ f rien de tel que les escarpins. Qu’ils soient aiguilles, bottiers ou compens la tendance permet toutes les fantaisies.Ce qu y a avec ce type de chaussures c que pour un effet femme fatale garanti, il faut absolument les porter avec des talons ! Ajoutez cela que le top de l en ce moment c Christian Louboutin et figurez vous que ce g affectionne particuli les stilettos. Vous savez ces talons hauts et fins.Bref, tout pour vous dire que l comprend : porter des escarpins ce n pas toujours facile.

Si le créateur d’escarpins le plus tendance du moment a énormément de succès, il ne nie pas que porter des talons hauts est souvent douloureux. Christian Louboutin est d’ailleurs conscient que les femmes portant ses créations aussi hautes que l’Everest souffrent beaucoup. Pourtant, il s’en moque complètement et c’est ce qu’il a déclaré lors d’une interview pour le magazine Grazia.

Les soldes en boutiques ont baissé en France en janvier 2015 ( 5% de fréquentation, et 16% de revenus pour les boutiques par rapport à 2014, chiffres Toluna pour le magazine LSA). Qui s’en est tiré sans pertes et fracas ? L’e commerce. On clique, on dépense..

ChaCha, Palais de Tokyo, Social Club, Baron, Zero Zero, Scopitone, Montana partout, il y avait une soirée à ne surtout pas rater hier soir. Mais malgré les playlists qui tuent et les concerts privés les plus alléchants, aucun des artisans de la night n pu rivaliser avec la bande d Allard. Romantiques chevelus aux yeux de chat ou déesses filiformes au magnétisme extrème tous ceux qui habituellement aimantent avec force les fêtards parisiens sur leur dancefloor ont perdu de leur superbe face à l Party du Royal Monceau.

Mardi 30 janvier au soir, pour le discours sur l’état de l’Union prononcé par Donald Trump, MelaniaTrump était néanmoins attendue au tournant par les médias américains. Doublement. Melania Trump est arrivée séparément de Donald Trump. Christian Louboutin est bel et bien conscient que ses escarpins hors de prix ne sont pas confortables. Si nombreuses d’entre nous préfèrent s’offrir des souliers beaucoup moins chers dans lesquels on se sent bien, le créateur, lui, préfère lorsque les chaussures sont belles avant tout. Talons méga hauts, brides dans tous les sens, semelles compensées.

Viser la lune ? Pas obligatoirement ; on n’est pas toutes Amel Bent ! En revanche, se fixer des objectifs réalistes sur le court, le moyen ou le long terme, reste l’une des clés pour être mieux dans ses socques. Cela permet de donner une direction sa vie et de ne pas errer sans savoir où l’on va. Sinon : désuvrement et vague à l’âme garantis dès le 1er septembre !.

Laisser un commentaire