Louboutin Christmas Tree 2015

Annonces, absences, invités partenaires Arretez vous rien qu’un instant. Tout le monde à besoin de faire un tour à la garden party. Que vous soyez déjà membre ou simplement invité c’est la partie où il faut se trouver. Souvent, lors de mes voyages, je vois plein de choses, j plein d d de situations et quand je me retrouve devant la toile blanche, toutes ces choses ressortent en couleurs, en mots, en lettres, en formes. Je pense que cette spontanéité vient de mes 25 ans de graffitis dans la rue. Et ce n’est sans doute pas un hasard si deux de ses toiles ont déjà été vendues au profit de SOS Racisme par Pierre Bergé Associés..

Les photographies de Lore Krüger apparaissent comme un soi dans le monde. Pour que ne meure jamais l’humanité des hommes qui la composent, comme pour dire que le mal ne triomphera jamais tant que subsistera le témoignage de cette lutte, de cette résistance de la beauté face à l’obscurantisme. Un monde qui ne survivra pas à la transparence des idées, à l’impression du bien, sur le papier noir de nos infortunes.

Elle a entrepris une longue thérapie, qu’elle a arrêté un temps, puis reprise récemment. Farida ne se laisse pas couler, elle a bien trop peur de se laisser entraîner vers une pente funeste, d le même chemin que son père, pour ainsi dire. C’est d’ailleurs par instinct de survie qu’elle choisit de fuir son passé pour mieux construire son avenir.

Pour l’heure, l’éditeur de parfums assure ne pas être au mieux de sa forme. La veille, il présentait à la presse sa première ligne de senteurs dédiées à la maison, sur laquelle il a travaillé pendant deux ans : J’ai prolongé la soirée, jusque tard dans la nuit avec des amis Avouons le, l’homme a un léger défaut : il connaît la Terre entière ou presque. Pire, cela fait quasiment partie de son capital génétique.

Quelques uns parlent très fort des dîners du Sidaction d’il y a dix ans, histoire de rappeler qu’ils ne sont pas les coqueluches de la semaine. Un homme dit à Roselyne Bachelot que sa veste est superbe. Les néophytes peuvent compter sur ceux qui, de Chantal Thomass à Jean Paul Gaultier, ont la générosité de ne pas changer de look.

Ici, le téléphone sonne sans arrêt. On lui demande ses animaux pour le cinéma, la télévision, des photos de pub, pour illustrer des reportages dans les magazines, pour des vitrines, des bars, des restaurants, des réceptions. Ses clients se comptent par centaines.

Je caressais depuis longtemps le doux rêve d’acquérir un jour une paire de tes escarpins vernis noirs. Tes « bijoux de pieds » représentaient pour moi le comble du chic. Et, vois tu, cette année, j’ai eu une petite fille un mois avant mon anniversaire.

Laisser un commentaire